Son Seul / Wildtrack, série vidéo

English/ Français / Español

Félix Blume est preneur de son pour le cinéma. Comme ses confrères et consœurs, il lui arrive de passer des heures après le tournage à enregistrer des « sons seuls ». On dit « seuls » parce que sans image synchrone, mais on pourrait le dire aussi parce que le technicien est toujours solitaire, sans le tumulte d’une équipe, occupé à dénicher les bruits et les ambiances typiques du lieu qui contribueront à enrichir le futur montage du film. C’est alors que, de ces situations d’attente et d’obstination qu’un œil extérieur pourrait trouver étranges ou drôles, Félix Blume a eu l’idée de faire de petits courts-métrages. Les saynètes « muettes », mais pas silencieuses, de Félix Blume reposent sur une mise en scène brillante de simplicité où, si le cadre fixe ne nous donne pas toujours tout à voir dès le départ, c’est le son brut du micro qui conduit l’action. De petites perles burlesques et poétiques, qui évoquent Jacques Tati et son art du décalage entre des plans larges à l’image dans lesquels le son, enregistré au contraire en proximité, vient nous signaler ce qu’il faut regarder. C’est que l’absurde (de Tati, aussi) n’est bien sûr jamais loin de toute entreprise cinématographique (ou radiophonique) en proie à une réalité souvent chaotique et indifférente.
Étienne Noiseau, Syntone.fr

Belluard Festival : Très courts-métrages muets mais sonores
Une canette poussée par le vent dans le désert chilien. Un âne avançant dans un champ dans le sud de la France. Un homme marchant dans les montagnes enneigées de Bolivie. Une annonce d’arrivée d’un train dans une gare suisse. Et une constante à chacune de ces vidéos: Félix Blume, micro à la main, occupé à capter ces sons seuls, synchrones, qui enrichiront l’ambiance d’un film ou d’un autre. Preneur de son depuis plus de dix ans, Félix Blume s’est rendu compte un jour qu’en chassant ses sons il produit une image – et qui plus est une image absurde, poétique, décalée, parfois même complètement cocasse! Pour le Belluard Festival, l’artiste réalise une nouvelle vidéo par jour à travers Fribourg. De quoi voir la ville d’un autre œil, de l’entendre d’une autre oreille.
En collaboration avec Gionata Morganti.

Projections:  Espace Les Mariniers  (Brussels, 2014), “la Nuit de la Radio” (Ganges, France, 2015), Instants Chavirés (Paris, 2015), Nuit du Silence during Festival REWIND Phonurgia (Arles, France, 2016), Cinéréseaux (Bordeaux, France, 2018), Les Rencontres de Cerbère (France, 2018), Festival SonOhr (Bern, Switzerland, 2019), Tehdas Theatre (Finland, 2019),

Vidéo Installations: Festival Monophonic (Brussels, 2014),  Galerie Labor Neunzehn during the festival Tansmedial Vorspiel (Berlin, 2015), Festival REWIND Phonurgia (Arles, France, 2016), Festival Belluard with a new serie of videos for the festival (Fribourg, Switzerland, 2018), The Cube Space / Taiwan International Documentary Festival (Taiwan, 2018), Lisboa Soa (Lisbon, 2019), Frontiers of Solitude (Czech Republic, 2019), 

Lien vers la série de vidéos sur Vimeo

Pictures by Gionata Morganti, Sara Lana & Félix Blume during Belluard Festival.