May 21, 2017

A La Orilla, by Félix Blume – Touch Radio

A LA ORILLA

Touch Radio 130 | Félix Blume
A La Orilla (On the edge)
On the edge of the jungle, where the Amazon Rainforest begins in southern Venezuela, where the Gran Sabana ends, humans are still trying to enter a world dominated by nature. Trees, rivers, animals and insects extend to the horizon, and the sounds reach our ears to remind us of their empire.

mp3 – 45:01 – 320 kbps – released May 2017 on Touch Radio
Play “A La Orilla”


 
Share this:

May 18, 2017

Jeudi de l’écoute avec Félix BLUME à Arles (organisé par Phonurgia)

Chile Atrapa Niebla Felix

Felix Blume parcourt le monde les micros à la main et les oreilles au vent, de Grèce jusqu’en Terre de feu, du Midwest américain jusqu’aux rues de Mexico.. Cette semaine il pose à ses valises à Arles pour animer un nouvel atelier autour du “Paysage sonore”. L’occasion rêvée pour lui dédier un “Jeudi de l’écoute” pour lui permettre de nous faire découvrir ses enregistrements et créations sonores. Né en 1984, formé à l’INSAS, vivant à Mexico depuis plusieurs années, son travail a été récompensé par le Prix Pierre Schaeffer / phonurgia nova. Organisé avec la Galerie Le Magasin de jouets, ce  rendez-vous des oreilles curieuses se déroulera exceptionnellement à la Villa J, 2, rue Etienne Gautier. A deux pas du théâtre municipal. L’entrée est libre comme à chaque fois. La rencontre est a suivie d’un verre avec l’invité.
http://www.arles-agenda.fr/?id=14567
https://www.facebook.com/events/1925086517736991

 
Share this:

May 18, 2017

CORO INFORMAL presentado en el MASIN Culiacán, México

IMG_1570

CORO INFORMAL es parte de la exposición “La ciudad está allá afuera. Demolición, ocupación y utopía”, que toma como objeto de estudio a la Ciudad de México para propiciar la reflexión en torno a las problemáticas que enfrentan las ciudades contemporáneas, al poner en diálogo y confrontar desde el arte, la investigación y la ciencia, los proyectos de planificación urbana con las formas cotidianas de ocupación de espacios públicos y privados, con el objetivo de cuestionar las representaciones de la ciudad. El espacio expositivo se activa mediante áreas de consulta, diálogo, interacción y ocio, así no sólo se representan modos de habitar la ciudad, sino que se le restituye al museo su carácter de espacio público, ágora contemporánea en el que los diversos actores se encuentran para compartir y repensar el futuro de su colectividad.
La ciudad está allá afuera. Demolición, ocupación y utopía, es una exposición colectiva multidisciplinar, comprende 35 proyectos de diferentes campos: arte contemporáneo, arquitectura, urbanismo, cinematografía, música y biología que a través de diversas disciplinas como la instalación, fotografía, escultura, gráfica, video, material documental y material científico.
Inauguración el 18 de Mayo en el MASIN Culiacán, México
https://www.facebook.com/events/1360645500690526

Share this:

May 16, 2017

Workshop Phonurgia 2017 (Arles, France)

IMG_1568

Nb maximum de particiapnts : 6
Durée : 5 jours (35h)
Dates : 16-20 mai 2017
http://www.phonurgia.org/presse_textes.htm
// Public
Ce nouveau stage s’adresse à tous ceux qui, professionnellement ou non, pratiquent le son comme moyen d’expression – en lien ou non avec l’image – et souhaitent utiliser les techniques de capture du son de manière créative. N.B. Il s’adresse aux résidents de France et d’ailleurs, à l’exclusion des ressortissants de la communauté française de Belgique, auxquels une autre session à Bruxelles est dédiée par l’ACSR..

// Pré requis :
Avoir entamé un travail personnel avec le son. Avoir déjà enregistré des sons avec un enregistreur (de n’importe quel type). Avoir déjà utilisé un logiciel de montage (son ou image). Envoyer une candidature avec lettre de motivation (10 lignes minimum) et matériel connu/possédé (si c’est le cas).
// Enjeux :
L’objectif de ce stage est de répondre à la demande de plus en plus pressante de la part de compositeurs, réalisateurs, auteurs, vidéastes, anthropologues, et chercheurs en sciences sociales de s’approprier les techniques et la culture sonore du “Field Recording” (enregistrements de terrain)

// Contenu :
Durant 5 jours intensifs, mêlant repérages et prises de son sur le terrain, montage, agencement de séquences, et mixage, le stage proposera d’aborder le paysage sonore à l’aune des pratiques et des recherches les plus actuelles. Il envisagera le son comme matière à sculpter, apte à décrire un espace, un lieu, une personne, une idée, un voyage physique ou mental… Il invitera à s’éloigner du réalisme (si la réalité existe) pour traduire en son une expérience ou une sensation. A repenser le point d’écoute et le point de vue. À s’attarder sur la valeur temporelle du son, offrant la possibilité d’une construction, d’une narration ou d’une progression. A donner des pistes à l’auditeur afin qu’il puisse bâtir mentalement sa propre histoire, en lui laissant le plaisir de l’interpréter. A s’exprimer avec éloquence et précision, tout en s’éloignant des mots, cherchant dans chaque son sa part d’information, de mémoire, de rêve, de prise de position ou de signification politique. A aborder l’écoute comme support d’observation et de connaissance sensible, à travers un travail collectif qui aura Arles pour cadre : ses monuments, ses jardins, ses rues et espaces publics, en explorant un site, un concept, ou une thématique… à définir ensemble.
// Déroulé :
Durant les 5 jours seront abordés et mis en pratique :– l’écoute in situ
– l’écoute de plusieurs pièces et références sonores
– la définition d’un projet sonore collectif
– la prise de son avec ses différentes techniques, comme pilier du travail sonore
– le montage son et la construction sonore
– le mixage et la réalisation finale d’un travail sonore collectif réunissant des contributions individuelles.
// Contenu détaillé :
Présentation des participants, de l’atelier, des attentes de chacun…
Techniques de prise de son et microphones : mono/stéréo, binaural, stéréo XY, stéréo AB Ortf, stéréo MS, stéréo AB Omnidirectionnel, surround double-MS.
Exercices : enregistrements des mêmes sons avec différents micros (ambiance fixe, suivi d’une action, gros plan sonore et plan lointain) puis écoute comparative des différentes configurations.
Notions de paysage sonore, écoute d’exemples et de pièces sonores, définition et contre-définition, limite du terme.
Notions de “mapping sonore”. Références : Raymond Murray Schafer, Pierre SChaeffer, Pierre Henry, Luc Ferrari, Chris Watson, Barry Truax, Andréas Bick, Joaquin Cofreces, Yannick Dauby, Nicolas Perret, Walther Ruttmann, etc
Exercice commun de création sonore (tout au long des 5 jours) :
– faire la connaissance d’un espace, chercher ensemble à penser le discours.
– définir une liste d’éléments et penser quand les enregistrer et comment.
– étudier comment “fictionnaliser” certains éléments du réel, comment retranscrire au mieux une “sensation sonore”
– prise de son (en groupe) et écoute commune
– choix des sons à utiliser
– construction (en groupe) de séquences autonomes
– structuration de la pièce sonore, confrontation avec l’idée de départ
– mixage final
– export et finalisation, mise en ligne, séance d’écoute en public et échange avec le public présent.

Information et inscriptions : 06 09 64 65 39
info(at)phonurgia.org

 
Share this: