Workshop Phonurgia 2016 (Arles, France)

Durant 5 jours intensifs, mêlant prises de son sur le terrain (field recording), montage, agencement et mixage, il proposera d’aborder le paysage sonore à l’aune de sa propre pratique, à la manière des peintres, définissant chaque détail minime d’une grande fresque. Il envisagera les sons comme matière à sculpter, apte à décrire un espace, un lieu, une personne, une idée, un voyage physique ou mental… Il invitera à s’éloigner du réalisme (si la réalité existe) pour traduire en son une expérience ou une sensation. A repenser le point d’écoute et le point de vue. À s’attarder sur la notion temporelle du son, offrant la possibilité d’une construction ou d’une narration : raconter une histoire si abstraite soit‐elle, avec un début et une fin. A donner des pistes à l’auditeur afin qu’il construise mentalement sa propre histoire, et à lui laisser le plaisir de l’interpréter. A s’exprimer avec éloquence et précision, tout en s’éloignant des mots, cherchant dans chaque son sa part d’information, de mémoire ou de rêve, de prise de position ou de signification politique. A aborder l’écoute comme support de connaissance, à travers un travail collectif qui aura Arles et ses monuments, ses jardins, comme terrain d’aventures, en explorant un espace, un site, ou une thématique… à définir ensemble.

“Vendredi” est le fruit d’un atelier animé par Félix Blume en juin 2016, portant sur le paysage sonore. Tout a commencé par une déambulation à l’aveugle, un bandeau sur les yeux afin de mieux prêter l’oreille. Puis, trois jours durant, nos micros ont arpenté les rues d’Arles pour collecter des sons. “Vendredi” commence au moment où la ville s’éveille puis avance par analogies sonores. Des rives du Rhône aux voies de chemin de fer, des terrasses en bord de ciel aux entrailles de la crypte, l’oreille embrasse tantôt le paysage qui se livre à la surface de la ville, tantôt va sonder les secrets des pierres et des fontaines. Les sons reconnaissables, familiers se tordent pour laisser place aux vibrations intimes des matières. On croisera en chemin des gouttes et chaises musicales, le lamento d’une poulie, les soupirs d’une amphore, les cris d’un escalier… (Laure Egoroff)

Avec : Laure Egoroff, Sacha Bollet, Elise Dely, Laure Carrier, Denis Cointe. © Atelier PHONURGIA, juin 2016, direction Félix BLUME (preneur de son de cinéma, et lauréat du Prix Découvertes Pierre Schaeffer / Phonurgia Nova 2015)