Feux de Circulation Sonores (Mexique)


EnglishEspañol / Français

Un groupe de personnes aveugles et de basse vision ont choisi les sons qu’ils veulent écouter pour accompagner les différents feux verts piétonniers de la rue Madero (la plus grande rue piétonne du pays, avec un flux minimum de 120 000 piétons par jour).
Mexico City, du 8 au 20 novembre 2016

Les villes affectées par la globalisation ont perdu leur spécificité sonore; elles se sont homogénéisées en une rumeur sourde constante de moteurs, circulation, voitures… De nouveaux sons apparaissent également, introduits dans l’espace sonore urbain délibérément: le signal des portes du métro, la voix qui annonce la prochaine station et particulièrement les sons qui indiquent le feu vert aux piétons aveugles.
Comment les citoyens peuvent influer ou transformer les sons qui définissent leur environnement?

Feux Rouges Sonores (Semáforos Sonoros) est un projet en collaboration avec un groupe d’étudiants de l’École Nationale pour Aveugles (ENC, Escuela Nacional para Ciegos). Ils ont ensemble défini, enregistré et retravaillé les sons émis par les dispositifs acoustiques des feux pour piétons. Ce fut le résultat d’un atelier de prise de son pendant plusieurs semaines au préalable.

Les participants ont développé leur créativité sonore à travers un apprentissage technique de la prise de son, du maniement des enregistreurs et des différents types de microphones. Ils ont ainsi défini une cartographie sonore propre qui souligne les difficultés qu’ils rencontrent en se déplaçant dans la ville.

Le son peut devenir une manière de donner une voix à leur demande. Le feu piétonnier sonore a au moins deux objectifs:
D’une part, attirer l’attention des passants sur les autres types de rapports à l’espace public, rendant « le droit à la ville » aux personnes qui ne peuvent utiliser la vue. D’autre part, que les participants au projet puissent exprimer leur perception sonore de la ville et leur manière de la vivre.

L’exposition Un Monde en Commun (Un Mundo en Común) expose un des dispositifs sonores utilisés ainsi que le processus de prise de son. Le public peut ainsi expérimenter le résultat de l’exercice réalisé dans les rues du Centre Historique de la ville.

Parallèlement, l’installation sonore Ville(s) Invisible(s) (Ciudad(es) Invisible(s)) est présentée comme une extension de l’atelier, proposant une expérience sonore dans l’obscurité.
Le 12 novembre 2016, des promenades sonores guidées par les participants de l’atelier ont été réalisées, proposant au public une approche aveugle de la ville.
Les 9 et 10 novembre, la radio ENC, présentée par certains participants de l’atelier, a diffusé en direct la rencontre Un Monde en Commun.

Avec: Abigail Maite Zavala Rosas, Alejandro Amado Romualdo, Esau Daniel Montes Cornelio, Ismael Vivero Monroy, Joel Oliva, Maricarmen Grau, Miguel Ángel Nava Jiménez, Monica Crisostomo Moctezuma, Octavio Baez Salgado, Pedro Waldo López, Ruben Álvarez Trejo.
En collaboration avec Cecilia Sanchez Nava, Ricardo Angeles Reyes et Vania Rocha.
Vidéo faites par Miguel Miguel Ángel García  “Ruta 3000” (Miikegarciac@gmail.com  5529638347)
Remerciements: Carlos F. Aguilar Gonzales, Edith Herrera Romero, Hector Rogel Fragoso, Pati Vázquez Ortega, Adriana Santiago,

Avec l’appuie de Autoridad del Centro Histórico, INDEPEDI, SEMOVI, Seguridad Pública, Escuela Nacional para Ciegos.


PRESSE
Chilango link / PDF
Excelsior link / PDF
Hispasonic link / PDF
Capital 21 video
Morelos Habla link / PDF
Diario de México link / PDF / Video 
LA Network link / PDF
El Big Data link / PDF
Pulso DF link / PDF
Agencia N22 link / PDF
El Economista “Un Mundo en Común” link / PDF
Noticiero Televisa video / PDF

Quelques images de la promenade sonore